Carnet de bord =>Arthur<=

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Carnet de bord =>Arthur<=

Message  Elphège le Ven 8 Jan - 2:30

Carnet de bord, brouillon Arthur Alagille

Vendredi 18 septembre, en classe de TPE :

Aujourd’hui, les professeurs qui vont nous accompagner tout au long de nos travaux, M. Grajek et Mme. Lapeyre, nous ont parlé pour la première fois du TPE. Même si j’en avais déjà vaguement entendu parler l’année dernière, je ne savais pas exactement ce que c’était. Maintenant je sais que c’est en quelque sorte un exposé, fait pour nous apprendre, entre autre, le travail en groupe, où l’on doit choisir une problématique à laquelle nous répondrons nous même. On nous a d’ailleurs conseillé de commencer à réfléchir à nos partenaires et à d’éventuels thèmes. Ca n’a pas l’air bien compliqué. En plus, c’est à rendre pour févier : on a le temps.
A vrai dire, c’est le carnet de bord qui me semble le plus compliqué dans tout ca, car ca n’est point négligeable par rapport aux points que ca représente et c’est vraiment ça qui va permettre d’évaluer la qualité du travail personnel, en plus de celui présenté collectivement à l’écrit. Par contre je ne suis pas vraiment inquiet pour l’oral, je me dis que si le sujet m’intéresse vraiment ca ne doit pas être si terrible d’en parler, que se soit devant un jury ou non.


Vendredi 25 septembre, en classe de TPE :

Il faut donner le nom des élèves qui composent chaque groupe, Elphège, Naïm et moi nous nous sommes mis d’accord pour faire équipe. On s’entend tous les trois très biens, et savons qu’il ne devrait pas y avoir de problème entre nous.
De plus, aujourd’hui nous sommes allé au CDI, pour que Mme. Druard nous parle elle aussi du TPE et de ce que ca implique. Elle nous a distribué plusieurs papiers pour nous guider, nous a donné plusieurs conseils, et nous a montré quelques dossiers terminés ayant eu d’excellentes notes les années précédentes, dans le but de nous donner une idée de ce vers quoi il fallait s’orienter. Personnellement, j’ai trouvé cela très utile, dans le sens où ca m’a permit de voir concrètement ce qu’était un TPE. Grâce à cette séance, la plupart des doutes que j’avais sur le sujet, notamment sur la forme que l’on devait lui donner, sont éclaircis.

Vendredi 2 octobre, en classe de TPE :

Aujourd’hui, on nous demande de réfléchir plus sérieusement à notre thème et à la problématique. J’ai d’ailleurs compris ce que représente vraiment une problématique : plus qu’une simple question, c’est tout un angle d’attaque sur le sujet. Avec Elphège et Naïm on est plutôt attiré par un thème que tout le monde connais, mais avoir jamais approfondi la question. Quelque chose d’intéressant, de présent dans la vie de tous les jours, avec lequel nous sommes en contacte au quotidien, mais sans vraiment avoir conscience de ce que ca représente vraiment. On a par exemple pensé à Mac Donald’s, ou à Google, mais c’est finalement pour Coca-Cola que nous avons opté.







Vendredi 9 octobre, en classe de TPE :

On a enfin trouvé notre problématique, malgré quelques difficultés. En effet, on a tous les trois la mauvaise tendance à vouloir faire un simple exposé général sur le Coca, qui pourrait s’intituler tout simplement « Le Coca-Cola », et qui se contenterai de présenter ordinairement la boisson. Nous sommes finalement tombés d’accord sur « Comment Coca-Cola s’est-elle imposée comme la marque de soda par excellence ? ». Cela nous semble bien, dans le sens où ca nous laisse une certaine liberté dans nos travaux de recherche, ce qui n’est pas plus mal sachant que dans ce domaine nous sommes tous les trois débutants. Maintenant que l’on a notre sujet et notre problématique, un nouveau problème se présente : par où commencer ?

Vendredi 16 octobre, en classe de TPE :

Après réflexion, on commence à se demander si on n’a pas choisi un sujet un peu trop gros pour nous, on ne sait vraiment pas par quels points commencer… On voit nos camarades qui ont déjà quelques documents, et qui présentent quelques choses aux professeurs, alors que nous nous n’avons que la problématique à proposer… Même si on réfléchit, et qu’on a quelques idées, ca n’est vraiment pas facile de rentrer dedans, surtout quand on sait que ca n’est que pour février et qu’on a des cours en parallèle à suivre. En y réfléchissant bien, nous sommes tous les trois, en quelques sortes, en train de faire la politique de l’autruche…

Vendredi 23 octobre, en classe de TPE :

Aujourd’hui, on n’a toujours que la problématique à proposer à nos professeurs, résultat : un remontage de bretelles.
Ca nous a fait comprendre que maintenant, un peu plus d’un mois après les premiers contacts avec le TPE, il fallait s’y mettre, et le plus tôt sera le mieux. Cependant, toujours le même problème : par où attaquer ?
On décide donc avec Elphège et Naïm de se retrouver chez moi le dimanche qui suit, c'est-à-dire le 25 octobre, pour essayer de nous lancer. En plus, demain commencent les vacances, c’est parfait pour s’y mettre vraiment, un peu comme un nouveau départ.

Dimanche 25 octobre, chez moi :

Aujourd’hui, c’est le grand jour : on s’attaque enfin au TPE. On commence par se renseigner un peu, via internet, sur le sujet et sur ce qu’est vraiment le coca-cola. On réalise qu’il y a une ambiguïté non négligeable entre le produit coca-cola, et l’entreprise du même nom. On est un peu désemparé… On décide alors de faire notre plan de travail, histoire de mettre noir sur blanc nos idées, et de faire ainsi ressortir pour de bons les doutes et les ignorances de chacun. Après de grandes délibérations, notre plan est prêt : voilà une bonne chose de faite.
En plus, comme les vacances commencent aujourd’hui et que nous allons chacun partir de notre côté, nous décidons de nous répartir différentes tâches, correspondant à différentes parties du plan, que chacun devra présenter à la rentrée.
Pour ma part, je dois me pencher sur le genre de concentration économique de l’entreprise coca-cola. De plus, Elphège a eu la brillante idée de créer un forum sur internet, ( DONNER ADDRESSE FORUM) consacré à notre TPE, dans le but de nous permettre de travailler ensemble, tout en étant à distance les uns des autres. Cela va faciliter, et donc augmenter, les séances collectives de travail. On décide alors d’accompagner nos séances de travail, sur le forum, par Skype (un logiciel qui nous permet de nous parler, à l’oral ou à l’écrit, tout les trois en direct, via notre ordinateur). A la fin de la journée, nous sommes tous les trois assez satisfaits de notre avancée, et pour ma part les inquiétudes que j’avais sur nos difficultés à nous lancer sont en partie levées.


Vacances de la Toussaint
J’essaye de me renseigner les concentrations économiques de la Coca-Cola, comme je suis chargé de le faire, pour pouvoir présenter une partie correcte à Elphège et Naïm lors de la rentrée. Je vais pour cela sur les sites internet officiels de plusieurs journaux reconnus (tels que Le Monde ou Courrier International), et sur le site officiel de l’entreprise Coca-Cola. Simplement je ne trouve aucun renseignement qui me semble utile à notre travail. Est-ce que je juge mal les informations qui nous seraient utiles ? Est-ce que j’adopte une mauvaise méthode de recherche ? Je pense personnellement que j’ai du mal tout simplement parce que je ne peux pas me concentrer sur une partie bien précise d’un ensemble que je ne connais pas bien... Mais est-ce qu’en me disant cela je ne suis pas en train de me conforter dans la politique de l’autruche évoquée auparavant ? Je décide alors de voir comment ce sont débrouiller les deux autres…

Mercredi 11 novembre, sur le forum

Aujoud’hui, on fait le bilan du travail de chacun pendant les vacances : j’ai peur de décevoir. On se retrouve pour la première fois sur Skype, pour travailler via internet sur notre forum. Evidement, Elphège et Naïm ont eu le même problème que moi… C’est pourquoi nous décidons de trouver nos sources et de nous renseigner globalement sur notre sujet avant toute tentative de développement et d’approfondissement. En soit, cela paraît évident, mais l’on a surement confondu vitesse et précipitation... C’est pourquoi, via Skype et le forum, nous décidons d’arborer différents sites internet, à la recherche de livres, de journaux, de magazines, d’émissions radios ou télévisées qui pourraient nous aider à cerner le sujet.
On en a d’ailleurs profité pour extraire quelques documents, rencontrés pendant nos recherches, qui pourraient éventuellement nous être utiles par la suite, (par exemple les biographies des personnages clés de l’entreprise ou encore des illustrations intéressantes). C’est pourquoi on a créé une rubrique sur le forum qui s’appel « Document non-triés » où l’on a mit tous ces documents « en attente ». Problème, nous nous sommes fait rattrapés par le temps, et nous devons nous quitter avant même d’avoir pu trouver nos sources…
Nous finiront cela dimanche, et nous nous quittons donc perplexe…

Vendredi 13, en classe de TPE :

On explique notre problème de sources à nos professeurs encadrant, qui nous conseils de nous renseigner sur des sites tels qu’Amazon.fr ou Fnac.com

Dimanche 15 novembre, sur le forum

Aujourd’hui nous finissons le travail de recherche entamé mercredi, en suivant les conseils de nos professeurs, et nous trouvons finalement le titre de quelques livres destinés à des novices comme nous. Ce sont en quelque sorte des livres de vulgarisation du Coca-Cola. On en a trouvé 3 :
- « La saga coca-cola », de Didier Nourrisson
- « La galaxie coca-cola », de Jean Pierre Keller
- « Coca-Cola la légende », de Michel Houche / Stéphane Buttigieg
C’est parfait, on va pouvoir en lire 1 chacun et mettre en commun nos acquis.
Après avoir, en première intention, voulu les acheter, on a décidé de se renseigner pour voir s’ils n’étaient pas disponibles en bibliothèque. On a trouvé « la saga coca-cola » et « la galaxie coca-cola », tous les deux disponibles à la bibliothèque G. Pompidou. On a donc décidé de se rendre là-bas vendredi, durant l’heure de classe de TPE.

Vendredi 20 novembre

Aujourd’hui nous sommes allés à la bibliothèque Beaubourg (j’ai d’ailleurs réalisé que je n’étais pas allé dans une bibliothèque depuis un très long moment !), nous avons trouvé les deux livres que nous cherchions, mais malheureusement nous nous sommes vite rendu compte qu’en fait cette bibliothèque ne prête pas de documents, et ne laisse les gens que consulter sur place. Dommage. Il faut encore chercher pour savoir où est-ce qu’on peut trouver ces deux livres…
La documentaliste nous a gentiment aidé et a trouvé, en cherchant sur son ordinateur, qu’il y en avait un (« la saga coca-cola ») disponible à la bibliothèque Melville, et l’autre (« la galaxie coca-cola ») disponible à la bibliothèque Glacière. On a donc décidé d’y retourner vendredi prochain.

Vendredi 27 novembre

On est allé emprunter « la saga coca-cola » à la bibliothèque de Melville, et « la galaxie coca-cola » à la bibliothèque Glacière, mais on a été contraint d’acheter sur internet « Coca-cola la légende», introuvable ailleurs que sur les sites de vente. J’espère qu’il n’y aura pas de mauvaises surprises, car pour ma part je suis un peu retissent sur le fait d’acheter un livre avant d’avoir pu le consulter un minimum... Nous verrons bien ! En ce qui me concerne, je suis chargé de lire « La saga coca-cola », Elphège « Coca-Cola la légende » et Naïm « la Galaxie Coca-Cola ». Nous avons prévus de finir nos lectures respectives pour la rentrée, en janvier. Je pense qu’après cela nous pourrons nous consacrer à l’élaboration de notre dossier, avec plus d’efficacité et plus de rigueur, ce qui devrait énormément faciliter notre avancée.


Dimanche 29 novembre

Je commence aujourd’hui la lecture de mon livre. Je ne sais pas vraiment à quoi m’attendre de la part d’un livre sur le Coca-Cola… Pour tout dire, je suis même assez sceptique. Même si en en regardant la table des matières, le contenu du livre me semble traiter parfaitement la problématique de notre TPE, je redoute pas mal la monotonie de 300 pages sur une boisson... Enfin bon, comme je l’ai dit, ce livre va très probablement me permettre de traiter notre TPE avec beaucoup plus de précision et de pertinence. Mais j’en saurai plus en avançant dans ma lecture.

Pendant les vacances de Noël, jusqu’au 4 janvier :

Pendant ces vacances mon objectif est de finir mon livre « la saga coca-cola ».
Même si j’ai eu un peu de mal à rentrer dedans, j’ai quand même bien avancé. Le jour de la rentrée il ne me reste plus que quelques pages à lire. J’ai enfin compris ce que représente le coca, et ne me considère plus comme un novice sur la question. Le livre est d’une grande utilité pour s’attaquer à notre dossier, et me permet de prendre conscience de ce que représente vraiment un TPE sur sur le Coca-Cola. D’ailleurs, le livre et l’histoire de la boisson sont vraiment passionnants, je ne pensais pas que le sujet m’intéresserait autant !




Lundi 4 janvier, sur le forum :

A la rentrée, Elphège, Naïm et moi nous faisons un petit bilan de l’avancée de chacun, effectuée pendant les vacances. Naïm a fini son livre, qui malheureusement ne nous est d’aucune utilité pour notre TPE, il a donc pris, contre son gré, du retard sur Elphège et moi qui avons tous deux des livres qui abordent très bien notre problématique. En effet, le livre d’Elphège (qui a lui aussi bien avancé dans sa lecture), complète parfaitement le mien.
Comme je me suis rendu compte que le livre que j’étais chargé de lire était le plus adéquate à notre problématique, je propose aux autres d’aller eux aussi en emprunter un exemplaire. Nous décidons donc d’aller en emprunter 2 autres, de façons à ce que chacun puisse travailler à partir de ce livre vraiment très complet, quand nous sommes sur Skype ou sur le Forum.
Après avoir lu le livre, et donc après avoir une connaissance plus approfondie du Coca-Cola et de la façon dont nous allions traiter notre TPE, je me suis rendu compte, en me penchant sur le plan qu’on avait fait avant nos lectures respectives, que celui-ci est extrêmement bancal. On sent très bien que nous ne savions pas de quoi nous parlions, et qu’au fond nous faisions cela plus pour avoir la conscience tranquille qu’autre chose…Il faut donc le retoucher.

Mercredi 6 janvier, chez moi :

Aujourd’hui j’expose à Naïm et à Elphège les problèmes que j’ai relevés en relisant notre plan de travail, et, Elphège ayant lui aussi remarqué la plupart de ces discordances, nous décidons de retoucher le plan. Après avoir longtemps mis en communs nos acquis respectifs, issus de nos lectures, nous reformulons un nouveau plan (divisé en trois grandes parties) qui est cette fois enfin conforme à notre optique de travail.
Maintenant que nous avons tous les trois, avec les livres empruntés, toutes nos sources,(Naïm a même rattrapé son retard en entamant la lecture de « la saga coca-cola »), des connaissances suffisantes et un plan solide, nous sommes prêts à attaquer la rédaction et décidons de nous y mettre dimanche.
On a également, sur proposition d’Elphège, envoyé un mail à l’entreprise Coca-Cola France, (pour se renseigner sur les éventuelles possibilités d’interviewer un responsable de l’entreprise, qui pourrait nous apporter de précieuse information sur l’entreprise et ses stratégies aujourd’hui), et à Michelle Houche, propriétaire de la plus grande collection de bouteilles de Coca au monde (qu’il expose dans un petit musée en Avignon) et auteur de « Coca-Cola la légende » (livre qu’Elphège a lu). Nous sommes parvenus à joindre ce dernier par Facebook (réseau social sur internet), en lui envoyant un mail où nous nous renseignions sur les possibilités d’interview et de visite de son musée.
Sincèrement, nous avons envoyé ces deux mails sans grandes attentes de notre part.






Jeudi 7 janvier, sur le forum :

Incroyable, Michel Houche nous a répondu : c’est d’accord pour une interview et pour une visite privée du musée ! Il nous a donné les dates de ses disponibilités, et nous prie de le tenir au courant de l’évolution des événements. Seul problème : se rendre en Avignon.
Nous nous sommes donc immédiatement renseignés sur les prix des billets TGV Paris-Avignon, avec en tête l’idée de partir un matin, vers 08H, d’arriver sur place vers 11h, de rencontrer M.Houche entre 12h et 15h (horaires qu’il nous a proposé) et de repartir vers 16h pour rentrer à Paris vers 19h. Cependant, un aller-retour dans la journée ca n’est pas gratuit. Peu importe les jours, que se soient le mardi ou le vendredi, les prix varient de 80 à 112 euros… Cela est relativement cher…

Vendredi 8 janvier, en classe de TPE :

Nous expliquons à nos professeurs où nous en sommes, tout semble aller. Nous paraissons dans les temps par rapport à nos autres camarades de classe, cela nous rassure. Nous parlons également à M.Grajek et à Mme. Lapeyre de notre projet de partir une journée en Avignon : ils semblent approuver cette décision, c’est parfait.

Dimanche 10 janvier, sur le forum :

Déçus par les difficultés rencontrées pour se rendre en Avignon, nous continuons nos recherches concernant les billets de train SNCF. Nous avions trouvé des billets avoisinant les 50 euros, prix déjà plus abordable, pour le mardi 19 janvier, mais malheureusement M.Houche n’est pas disponible ce jour là… Nous sommes donc contraints d’annuler nos projets de voyage, d’interview (même si nous avons songé à lui soumettre un questionnaire par mail, nous n’avons pas donné suite à cette idée car M.Houche nous a auparavant prévenu que les stratégies commerciales de l’entreprise coca-cola aujourd’hui n’étaient vraiment pas son point fort) et de visite du musée…
Cependant, après lui avoir expliqué la situation dans laquelle nous nous trouvons et les problèmes qui en résultent, nous nous excusons de cette légère perte de temps et lui demandons si nous pouvons éventuellement réutiliser quelques illustrations (que nous avons jugé intéressantes et de qualité) présentes dans son livre, en les scannant, et s’il y voyait un quelconque inconvénient par rapport aux droits d’auteur.
M.Houche nous répond, dans l’après-midi, qu’il n’y a aucun problème concernant les droits d’auteur du moment que notre TPE n’est pas utilisé à des fins commerciales. De plus, il aimerait qu’on lui fasse parvenir un exemplaire de notre dossier, une fois celui-ci terminé.
Même si nous n’avons pas pu donner suite à notre voyage en Avignon, nous sommes déjà satisfaits d’avoir accès aux photos présentes dans son livre.


Mercredi 13 janvier, chez moi :

Aujourd’hui nous commençons la rédaction, car en effet, avec la correspondance entretenue avec M.Houche et l’organisation qui en a suivie, nous avons pris un peu de retard sur nos prévisions de travail. Nous passon donc toute l’après midi à rédiger l’introduction et la première partie. Cependant, nous sommes relativement étonné du temps que nous avons mis a rédiger la première partie, censée être la plus courte des trois composant notre dossier… Nous commençons à douter un peu de notre méthode de travail, qui consiste à développer une partie tous les trois ensembles, chacun pouvant ainsi exprimant son avis et partager ses opinions de façon plus « vivante » que sur internet.
Cependant, le rythme de travail qu’implique une recherche dans nos livres respectifs et dans les quelques autres sources internet que nous avons, suivie d’importantes délibérations pour mettre le tout en forme, est relativement lent…
Nous avions prévu de faire également la moitié de la partie deux, alors que nous avons tout juste fini la première partie…

Vendredi 15 janvier, en classe de TPE :

Aujourd’hui, on apprend qu’il ne nous reste plus qu’un mois avant de rendre les TPE… Nous pensons tous les trois que nous seront difficilement prêts au rythme auquel nous avançons… Nous faisons lire la première partie de notre TPE à M. Grajek et Mme. Lapeyre, le style de rédaction semble plutôt bon, c’est déjà ca !
Avec Naïm et Elphège nous nous donnons rendez-vous demain, samedi, pour mettre un grand coup d’accélérateur dans la rédaction.

Samedi 16 janvier, chez moi :

Aujourd’hui nous nous attaquons à la seconde partie. Nous commençons par ce que nous avions prévus de faire pour mercredi dernier, à savoir la partie « Du verre à la Bouteille ». Cependant, nous rencontrons rapidement le même problème que lors de la rédaction de la partie I : un rythme lent, et une grosse perte de temps à mettre en forme…
C’est pourquoi en fin d’après-midi, après avoir tout juste fini la rédaction de la partie commencée plus tôt dans la journée, nous décidons que l’on ne peut pas continuer à travailler comme cela, car la perte de temps est considérable et il ne nous reste plus qu’un mois pour finir la rédaction de la partie II, commencer la partie III, faire la conclusion, mettre en page notre TPE et faire notre Synthèse personnelle : c’est un peu la panique...

Mercredi 20 janvier, chez moi :

Nous avons pris jusqu’à aujourd’hui un retard considérable sur nos prévisions de travail… Il est impératif pour nous de changer de méthode de travail. Je propose donc à mes deux camarades d’essayer une autre méthode : se répartir équitablement des tâches à faire chacun de son côté, que l’on présentera aux deux autres et que l’on retouchera tous les trois ensemble lors de la prochaine séance.
Nous décidons donc de nous y atteler, pour ma part je suis chargé de rédiger la partie « La formation du consommateur » et de présenter ce travail pour dimanche prochain.
Chacun repart donc avec un partie à développer de son côté, de cette façon dimanche nous auront rédigé trois sous-parties, au lieu d’une seule habituellement.

Vendredi 22 janvier, en classe de TPE :

Nous évoquons notre nouvelle méthode de travail à M. Grajek et Mme. Lapeyre, qui semblent tous deux approuver. Cependant ils nous font comprendre qu’il faudrai commencer à s’activer. Le message est clair : rendez-vous dimanche.


Samedi 23 janvier, chez moi :

Je me mets à rédiger la partie que je suis chargé de présenter demain à mes deux camarades, je m’aide pour cela du livre de Didier Nourisson « La Saga Coca-Cola », et d’autres documents que je trouve sur divers sites internet (notamment sur le site officiel de la Coca-Cola Company). Après m’être sérieusement penché sur le sujet et avoir lu divers documents en rapport avec la question, je constate que nous avons nommé à tort dans notre plan la partie « La formation du consommateur », à laquelle correspondrai mieux le titre de « Coca-Cola et Marketing ». En effet, l’étude des stratégies publicitaires de l’entreprise Coca-Cola ne se limite pas à la formation de ses consommateurs, mais est également en rapport avec le développement général du marketing, à l’époque naissant. Je note donc sur le forum cette petite modification, qu’Elphège et Naïm approuvent totalement.
Une fois la rédaction terminée et ma partie postée sur notre forum, je suis heureux de constater que j’ai plus avancé tout seul en deux heures que ce que nous avions l’habitude de faire tous les trois ensembles, en toute une après-midi.

Dimanche 24 janvier, chez moi :

On présente aujourd’hui les sous-parties que l’on s’était réparti auparavant, mettant ainsi à l’œuvre notre nouvelle méthode de travail. Naïm nous présente, à Elphège et à moi, sa sous-partie sur le Coca-Cola en Allemagne, nous la relisons et la retouchons tous les trois comme nous l’entendons. On en fait de même pour la partie d’Elphège, consacrée au combat entre Pepsi-Cola et Coca-Cola, et pour la mienne, sur le marketing de l’entreprise. A la fin de la journée, nos trois sous-parties respectives sont terminées, et nous conviennent à tous les trois. Nous sommes vraiment soulagés de voir que grâce à cette méthode nous pouvons avancer trois fois plus vite dans la rédaction. Nous décidons donc bien évidemment de continuer sur notre lancée et nous nous répartissons ainsi de nouvelles parties à présenter pour la prochaine fois, c'est-à-dire mercredi. Pour ma part, je suis chargé de rédiger la partie concernant le Coca-Cola et la santé.


Lundi 25 janvier, chez moi :

Je commence la rédaction de la sous-partie que je dois présenter mercredi, je me plonge pour cela dans mon livre, car je n’ai pas trouvé grand-chose sur internet (à part sur le site anglais de wikipédia, et encore ça n’est vraiment pas suffisant pour une rédaction détaillée). Heureusement D.Nourrison traite très bien la question dans son livre, d’où je tire énormément d’informations intéressantes. Cependant, une fois de plus, je me rend compte après rédaction que l’on a nommé « Santé » une partie sur la Cocaïne dans la boisson, et qu’on ferait donc mieux de trouver un titre plus ciblé. Je poste donc sur le forum cette remarque, à la suite de ma partie. Là encore, mes deux camarades sont d’accord, on en parlera mercredi.

Mercredi 27 janvier, chez Elphège :

Aujourd’hui nous présentons nos sous-parties, nous retouchons la mienne et lui cherchons un nouveau nom. Nous optons finalement pour « Cocaïne : le revers de la médaille ». Après une courte pause, nous passons à la partie de Naïm, traitant du Coca-Cola en France. Même démarche : nous relisons, nous corrigeons et nous retouchons comme bon nous sembles. Nous enchaînons avec la sous-partie d’Elphège, sur les Plagias de Coca-Cola. Même s’il n’a pas pu la finir pour des raisons de manque d’informations sur la question dans le livre de Michel Houche, nous retouchons le début comme nous avons maintenant pris l’habitude de le faire. L’important c’est que nous soyons tous les trois satisfaits, même s’il faut parfois pour cela faire des compromis, c’est assez facile dans l’ensemble car nous nous complétons tous les trois assez bien. Cependant, une grosse semaine de travail arrive pour nous, et le TPE ne va vraiment pas être évident à travailler… au moins jusqu’au samedi 6 (date où les contrôles cessent à peut-prêt). C’est vraiment embêtant, surtout qu’il nous reste la synthèse, la mise en page et la rédaction à finir.
On s’organise donc de la façon suivante : Elphège, le plus à cheval sur l’informatique parmi nous trois, se propose de se consacrer uniquement à la mise en page (ce qui représente un travail considérable), alors que Naïm et moi-même sommes chargés de finir la rédaction du dossier. On se réparti alors différentes parties pour la prochaine séance, fixée au dimanche 7 février, pour nous permettre d’assurer les contrôles en parallèle tout au long de la semaine. Je suis chargé de finir la partie d’Elphège sur le plagia.

Vendredi 29 janvier, en classe de TPE :

Nous présentons notre avancé à M. Grajek (Mme. Lapeyre absente ?) : La mise en page commencée par Elphège semble plaire. Simplement maintenant il faut vraiment accélérer, sachant que la mise en page à l’air de prendre pas mal de temps à Elphège, Naïm et moi sommes contraints de finir la rédaction le plus rapidement possible pour l’aider un minimum. On aimerait bien avoir fini la rédaction pour le 10 février.

Samedi 30 janvier, chez moi :

Aujourd’hui, j’ai fini la rédaction de ma partie concernant le plagia, que j’ai posté sur le forum.

Dimanche 31 janvier, sur le forum :

On se retrouve sur le forum avec Naïm, qui trouve que la partie dont il devait s’occuper (« Coca s’en va en guerre ») est trop consistante pour lui seul. En effet, il est préférable la diviser en deux et de se répartir les tâches. Je suis donc chargé de m’occuper de la guerre froide et du sponsoring menés par le Coca-Cola. Naïm s’occupe de la seconde guerre-mondiale et des difficultés issues du succès de la boisson. Elphège, lui, continue d’avancer dans la mise en page. Il nous montre, après que Naïm et moi l’ayons rejoint chez lui, les parties qu’il a déjà mises en page. Malgré quelques légers détails que Naïm et moi lui conseillons de changer, il fait vraiment du bon travail. Nous sommes tous les trois vraiment satisfaits de l’élan dans lequel nous sommes lancés. Pour vu que ca dure.

Vendredi 5 janvier, en classe de TPE :

Nous nous retrouvons pour la première fois de la semaine pour le TPE. En effet, le nombre de contrôles assez important de cette semaine ne nous a pas permis d’avancer dans la rédaction du dossier, ni dans la mise en page. Ce qui ne plait pas vraiment, et c’est normal, à M. Grajek (Lapeyre absente ?). On se retrouve dimanche pour mettre en commun nos parties. Je n’ai d’ailleurs toujours pas rédigé la mienne…





Samedi 6 janvier, chez moi :

Aujourd'hui je n’ai pas le choix : je rédige toutes les sous-parties que je dois présenter demain. Je ne peux plus me permettre de nous faire prendre de retard. Apres plusieurs heures de rédactions, je finis par poster mes parties sur le forum. Je me suis aidé du livre de D. Nourrisson et de Michel Houche pour extraire les informations essentielles dont j’avais besois. En effet, même si le site officiel de la FIFA m’a un minimum aidé pour parler des sponsorings du Coca-Cola, je n’ai pas trouvé grand-chose sur internet concernant la boisson et la guerre froide…

Dimanche 7 janvier, chez Elphège :

Aujourd’hui on se retrouve pour mettre en communs nos dernieres sous-parties

Elphège
Admin

Messages : 16
Date d'inscription : 25/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://tpe-cocacola.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum