dernières difficultées et conclusion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

dernières difficultées et conclusion

Message  Arthur le Jeu 28 Jan - 19:50

Une autre difficulté va rapidement se présenter à l’entreprise : la cocaïne.
En effet, bien qu’ayant permit à la boisson de se lancer sur le marché national, la cocaïne va très vite être perçue sous un autre angle au début du 20e siècle, et va commencer à nuire à la notoriété du Coca-Cola.

A l’époque, où la nocivité de la cocaïne commence tout juste à être dénoncée, trois verres de Coke étaient équivalents, en milligrammes, à une ligne de cocaïne aujourd’hui.
Un psychiatre allemand, Albrecht Erlenmeyer, accuse même Freud (qui, comme nous l’avons vu, fait l’éloge de la cocaïne dans « Über Coca ») d’avoir livré l’humanité à « un troisième fléau mondial ».

Rappelons qu’à la fin du 19e siècle, la consommation de cocaïne, qui concernait jusqu’alors essentiellement les médecins et les pharmaciens, va rapidement s’étendre parmi les classes défavorisées (chômeurs, alcooliques, prostituées, esclaves noirs affranchis), les milieux intellectuels, artistiques et chez les étudiants.
La cocaïnomanie fait suite à l’alcoolisme ou à la morphinomanie.

Au début du 20e siècle, aux Etats-Unis, le combat anti-cocaïne prend de l’ampleur. Comme lors des premiers mouvements de tempérance, contre l’alcoolisme, ce sont les Eglises protestantes et les ligues féministes qui sont en tête de file. En 1900, après l’Etat de l’Illinois et de l’Oregon, les Etats du Kansas et du Tennessee interdisent la cocaïne à priser.

Les Etats du Sud, et donc la Géorgie, sont spécialement touchés par la consommation de cocaïne, car les feuilles de coca, importées d’Amérique latine, sont transformées en poudre dans les ports de la côte du Golf du Mexique, et remontent le Mississippi.
En effet, les fermiers en donnent à leur main-d’œuvre noire (rappelons nous qu'après la guerre de Sécession les ex-esclaves se retrouvent en fait contraints de rester travailler pour leur maître, en échange de salaires misérables) en guise de nourriture. Certains fermiers déclarent même qu’avec cela « ils se tiennent tranquilles ! ».
De plus, dans les villes, la cocaïne est meilleur marché que l’alcool. Elle convient donc parfaitement aux alcooliques et aux gens dans le besoin d’oublier la réalité : le Coca-Cola devient ainsi une cible de choix.

Dès 1898 certains, à l’image du révérend Lindsay, attaquent le Coca-Cola pour la cocaïne qu’il contient. Le mouvement de tempérance, qui avait auparavant bien aidé la boisson à s’imposer, devient alors un opposant sérieux. La cocaïne va même commencer à être dénoncée par les magazines et les professionnels ayant autre fois venté ses mérites : Coca-Cola est sur la sellette.

En 1902, la loi de Géorgie rend illégale la vente de cocaïne, et Asa Candler est sommé par les autorités de retirer ce composant de sa boisson, ou bien de se retirer tout court.
Il va donc modifier la formule de sa boisson, et la faire « décocaïniser » en août 1903.
Candler fait alors savoir que sa boisson est conforme à la loi.

Cependant, certains continuent à attaquer l’entreprise en dénonçant l’important taux de caféine présent dans la boisson. En effet, le Drug and Food Act de 1906 mentionne la cocaïne et la caféine comme « substances dangereuses ». Or le Coke contient alors l’équivalent en caféine d’une demi-tasse à café. L’entreprise est trainée en justice, mais remporte son procès en se voyant seulement contraint d’afficher sur l’étiquette de la boisson sa teneur en caféine.

Néanmoins, au début des années 20, les adversaires de la boisson géorgienne doivent se rendre à l’évidence. Le long des grands axes de circulation (stations ferroviaires ou routières), dans les nombreuses boutiques et lieux de rencontre des villes (bars, hôpitaux, pharmacies, bowlings, salons de coiffures, bureaux de postes etc.), au verre ou à la bouteille, le Coca-Cola coule à flots. Dans les objets de la vie quotidienne ou sur les images placardées dans les cités, l’Amérique est conquise. Il lui reste à conquérir le monde.

Arthur
Admin

Messages : 13
Date d'inscription : 03/11/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum